Publicité

Côte d'Ivoire - Dorcas et Bénédicte, les pépites de la peinture féminine ivoirienne

Vendredi 04 Mai 2018 / Dorcas et Bénédicte, les pépites de la peinture féminine ivoirienne vous saluent

C’est un couple qui compte désormais dans le milieu des arts et de la culture, en général, et de la peinture, en particulier, en Côte d’Ivoire. Bénédicte Boéhi Lou et Dorcas Ekpalé Kouassi exposent depuis le 2 mai à la Rotonde des arts contemporains au Plateau. Ces deux jeunes filles (28 et 25 ans) ont eu la bénédiction du Pr Yacouba Konaté qui est tombé sous le charme de leurs écritures picturales.  « Elles sont des championnes en devenir », a-t-il admis, après avoir analysé de façon minutieuse le travail de chacune d’elles.

« Dans le champ spécifique de l’art, vous remarquerez que la scène n’est pas très fournie », a-t-il déploré parlant de la gent féminine. Il a cité, entre autres, Mathilde Moro, Hien Mackline, Rachelle avant de révéler qu’il suit en particulier quatre jeunes filles dont Bénédicte et Dorcas. « Cette année, on a décidé de les prendre deux à deux pour leur donner plus de lisibilité et pour montrer tout le volume de leur travail », a-t-il révélé.

Selon lui, elles ont fait du chemin. Car, a-t-il rappelé, c’est sa troisième fois de les montrer. « A l’époque, chacune avait une personnalité. Ce qui m’a plu chez elles, quand je les ai contacté elles m’ont dit : donnez nous un peu de temps parce que ce qu’on faisait avant, on est dans une phase de rupture », a-t-il apprécié. C’est qui lui a permis de dire que les œuvres présentées, « si elles ne sont pas encore la maturité, ce n’est pas loin ».

Rappelant le travail de Dorcas, il a indiqué qu’elle avait commencé avec une étude sur le papillon au plan universitaire. Mais ce qui l’avait impressionné c’est que dans l’histoire de la peinture en Côte d’Ivoire, c’est l’une des rares femmes à s’intéresser à ce sujet et à le rendre avec la technique du couteau. « Elle a une ligne particulièrement différente », a-t-il salué.

Parlant de Bénédicte, le critique d’art a informé qu’elle a débuté avec une technique de jet des scènes très complexes. « Elle a travaillé sur la thématique des bagages. Des scènes collectives, elle est arrivée sur des visages, sur des singularités. Cela révèle qu’elle a un talent de portraitiste. Elle est arrivée à la révélation des célébrités », a-t-il étudié.

« Les visages de sportifs et de stars que chacun reconnaît aujourd’hui sont passées par l’anonymat. Et si je fais la part belle en ce moment aux sportifs, c’est parce qu’ils sont des porteurs de joie aussi bien pour les garçons que pour les filles », a philosophé Bénédicte Boéhi Lou. Ainsi, Pr Yacouba Konaté n’a pas eu tort de dire qu’elles sont des championnes en devenir.


Sanou A.


Africactu.com


Source: Africactu.com

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés