Publicité

Cohésion sociale : l’expérience du Jazz aux Etats-Unis décortiquée en Côte d’Ivoire

Mercredi 06 Juin 2018

À l’initiative de l’Association ivoirienne des Alumni des programmes américains, US Alumni Côte d’Ivoire (USACI) et de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire s’est tenue à Abidjan, le 31 mai 2018, une rencontre d’échanges articulée autour du thème : « Jazz comme facteur de rapprochement entre blancs et noirs aux Etats-Unis ».

Il ressort des échanges et comme souligné par le journaliste-écrivain, Alex Kipré, qu’en Côte d’Ivoire,  le Jazz a réussi là où la politique a échoué. « Si la religion, l’ethnie, la génération, l’argent sont parfois utilisés à tort par les politiques, le Jazz utilise ces mêmes éléments comme vecteur de cohésion car le Jazz n’a aucune couleur et rassemble des personnes issues de races, d’ethnies, d’âge, de religion et de rang social différents », a étayé Alex Kipré.

Pour le professeur Antoine Tako, président de l’Association ivoirienne ABIJAZZ, le Jazz s’est construit, et continue de se construire, par l’apport permanent de cultures et traditions musicales différentes. Selon l’expert, le Jazz a pris racine dans les plantations américaines et servait de moyen pour les esclaves, de revendiquer leur identité mais aussi d’exprimer leurs souffrances et leurs espoirs.

Quand Moussa Sangaré assimile lui le Blues (déclinaison du Jazz) comme une musique de l’âme humaine et universelle. « Avec pour trame fondamentale le sang, la sueur, les larmes, les désirs et les frustrations », appuie-t-il. Pour le musicien et producteur ivoirien, le Blues est aux Etats-Unis ce que le Zouglou représente pour la Cote d’Ivoire : moyen d’expression des maux de la société et ce genre a, selon lui, inspiré des artistes ivoiriens comme Bailly Spinto.

Au terme des échanges, les organisateurs ont rappelé que ce type de rencontre a pour objectif de permettre à la Cote d’Ivoire de s’inspirer de l’exemple américain, en utilisant des alternatives autres que la violence, pour exprimer les divergences, et ce, en vue du renforcement de la paix et la cohésion sociale dans le pays.

US Alumni Côte d’Ivoire (USACI) a été créée le 22 février 2018 à Abidjan et regroupe toutes les associations ivoiriennes de US Alumni, anciens boursiers ivoiriens du département d’Etat américain. Elle vise à fédérer leurs efforts afin de poser des actions d’intérêt à différents niveaux pour mieux impacter le développement de la Côte d’Ivoire et contribuer au renforcement de la coopération entre la Cote d’Ivoire et les Etats-Unis.

Alain Diarra


Africactu.com


Source: Africactu.com

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés