Publicité

Côte d’Ivoire - Des sculptures parlantes pour une « collection fantôme »

Vendredi 21 Décembre 2018 / Côte d’Ivoire - Des sculptures parlantes pour une « collection fantôme »

Lors de la crise de 2011, cent vingt pièces majeures du Musée des civilisations d’Abidjan avaient été volées. Une exposition veut raconter l’histoire de ces objets disparus.

Des sculptures qui parlent pour raconter l’histoire d’objets disparus : c’est une des idées fortes de l’exposition sur la « collection fantôme » du Musée des civilisations d’Abidjan, pillé lors de la grave crise post-électorale de 2011. Les objectifs de ce projet original sont de « réparer les mémoires », mais aussi de « favoriser les imaginaires et la créativité en travaillant à partir de l’absence des objets pillés, afin de sensibiliser les consciences dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels », explique Silvie Memel Kassi, la directrice du musée.

« Quand le musée a subi ce pillage, l’ensemble des personnes qui travaillent au musée ont continué à conter l’histoire de ces objets. Lorsqu’on a réfléchi à la “collection fantôme”, on s’est dit que ce serait intéressant de travailler sur la notion du récit et de la narration, parce que la transmission, ici, en Afrique, est toujours orale », raconte Fodé Sylla, de l’association L’Art sans Frique.

« Restituer aux objets leur dimension »

Si le musée compte encore près de 15 000 objets (masques, sculptures, attributs…), il a perdu 120 pièces majeures lors du pillage et de l’anarchie qui a régné à Abidjan pendant la crise post-électorale qui a fait 3 000 morts en Côte d’Ivoire.




Source:

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés