Publicité

Côte d'Ivoire - 'Ces drôles de femmes' ivoiriennes qui nous font rire

Mercredi 20 Mars 2019 / 'Ces drôles de femmes' ivoiriennes qui nous font rire

Les humoristes ivoiriennes ont organisé le 16 mars un spectacle 100% féminin autour du thème de l'éducation de la femme.

La Côte d'Ivoire est connue pour être la capitale africaine du rire selon les professionnels de ce milieu qui se produisent très fréquemment dans les salles d'Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Programme de type stand up et émission satirique y sont produits avec des humoristes de toute l'Afrique francophone et même d'Europe.

Dans cet univers du rire encore dominé par les hommes, les femmes savent aussi tirer leur épingle du jeu. Depuis pratiquement 30 ans, certaines ont fait rire les ivoiriens et susciter des passions pour les métiers du cinéma et de l'humour.

L'animatrice ivoirienne Carolyne Dasylva a réuni sur la même scène deux générations d'humoristes ivoiriennes à travers un spectacle intitulé "Drôles de femmes".

Le spectacle qui a eu lieu le 16 mars a vu la participation de célèbres actrices et comédiennes ivoirienne comme Clémentine Papouet (Clé-Clé), Thérèse Gbazé, Nafissatou Traoré (Nastou) pour l'ancienne garde et pour la jeune génération des web humoristes telles que Jennifer Kissy et Eunice Zunon.

Les animatrices et chroniqueuses ivoiriennes comme Konnie Touré et Alisar Zena ont aussi été invitées pour ce spectacle hors du commun exclusivement animé par les femmes.

Les anciennes de l'humour ivoirien se sont présentées sous l'étiquette des "pagneuses" (celles qui portent le pagne) et la jeune pousse sous l'appellation "collantières" (celles qui préfèrent le collant).

"Ce spectacle est une fresque théâtrale qui réunissait sur la même scène plusieurs génération d'actrices, de comédiennes et d'humoristes. Le spectacle était lié à la célébration de la femme et à la valorisation des talents féminins" précise Carolyne Dasylva, promotrice de l'évènement.

La toile de fond de ce "drôle de spectacle" est l'éducation de la jeune, surtout en milieu urbain où l'on assiste à l'émergence de certains vices qui peuvent exposer la vie de la jeune fille et qui ne sont pas de nature à rassurer les parents.

La société évolue et les mentalités doivent évoluer "mais pas dans le mauvais sens" indique Carolyne Dasylva dont le spectacle 100% féminin a aussi attiré un nombre important d'homme.

A travers l'humour, les actrices ivoiriennes veulent contribuer une prise de conscience sur les différents problèmes de société qui touche la femme et la jeune fille.

Il n'y pas de raison d'être fataliste ou de se dire qu'il n'y a plus rien à faire face à des problèmes récurrents comme la prostitution juvénile, les grossesses non désirées et le phénomène des dady sugar.

Les femmes ont certes un rôle important à jouer dans l'éducation des enfants mais le spectacle humoristique a aussi pointé du doigt les responsabilités des différents acteurs.

"L'humour est un vecteur qui permet de transmettre des messages, de rassembler tout le monde…il fallait donc passer par l'humour pour véhicule ce message important de l'éducation, du respect de la femme et derrière valoriser dans le même temps les talents féminins" soutient Mme Dasylva.

La scène de l'humour en Côte d'Ivoire a été longtemps dominée par les hommes notamment des humoristes comme Adama Dahico, Gbizié Zoumana, Oméga David, Koloko Germain, Gohou Michel et une nouvelle génération tout aussi talentueuse avec des figures telles que Ramatoulaye, Agalawal, Magnific, Joël…

Mais depuis bientôt dix ans, les femmes osent et s'affichent de plus en plus sur scène. D'ailleurs, elles semblent avoir devancé les hommes sur le segment web avec des vidéos décalées qui attirent de plus en plus les internautes.


Source:

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés