Publicité

Côte d'Ivoire - Bientôt le Festival "Bollo Carnaval" de San Pedro

Vendredi 19 Août 2016

La région de San Pedro a désormais son carnaval. Il s’agit du BOLLO CARNAVAL. A la faveur de la deuxième édition de cet important évènement culturel et touristique que prépare activement la structure FM LABEL, nous avons rencontré le directeur du BOLLO CARNAVAL de San Pedro.

Dans l’interview qu’il nous a accordée, Mr GNAN Alfred, plus connu sous le sobriquet de Freddy Murphy, dévoile ses ambitions pour la promotion de la culture et de la tradition du peuple kroumen.

Monsieur GNAN Alfred, vous êtes promoteur d'un événement dont on parle beaucoup depuis un moment dans la cité balnéaire de San Pedro. Il s'agit du Bollo Carnaval. Qu'est ce que le Bollo Carnaval?

Le Bollo Carnaval est un festival conçu pour la promotion du tourisme culturel dans la région de San Pedro. Il vise à valoriser davantage la culture et les traditions kroumen. Mais c'est surtout une plate forme d'échanges culturels et une opportunité d'affaires.

San Pedro est une ville cosmopolite. Pourquoi avoir choisi de mettre en exergue que la culture et la tradition kroumen?

La charité bien ordonnée commence par soi. Nous vivons à San Pedro depuis plusieurs années et le constat est que de tous les événements organisés, aucun ne mettait en valeur la culture du peuple autochtone. Une situation qui laisse croire que les kroumen n'ont pas de richesse culturelle. Nous qui sommes hommes de médias et de culture ne pouvions pas rester insensibles à cela alors nous avons jugé bon de palier à cette injustice là.

Le Bollo Carnaval vient donc combler un vide.

Absolument ! Car quand vous observez aujourd'hui notre pays, il ya une certaine révolution culturelle. Il y a l'affirmation identitaire. Plusieurs régions ont des festivals et pourquoi pas San Pedro ? Notre région mérite un grand carnaval pour ne pas dire le plus grand du pays au vue des richesses culturelles, touristiques et économiques qu’elle regorge.

Vous êtes à la deuxième édition de cette activité, a t-on appris. Pouvez-vous revenir sur les principales articulations de la première et comment cet évènement a été reçu par les populations?

Oui la première édition qui s'est tenue du 1er au 6 septembre 2015 était l'édition test.  Mais ce fut une belle fête. Elle fut faite essentiellement de déambulations car il fallait faire la mise en route de ce projet et sans grand moyen. En somme, les populations on découvert l'événement avec beaucoup soulagement. Elles nous ont vraiment encouragés et cela nous motive.

Vous l'avez signifié plus haut. Le Bollo Carnaval fait la promotion de la tradition et de la culture Kroumen. Comment ce peuple appréhende t-il cet évènement?

Le peuple kroumen a réagi favorablement. La preuve en est que pour cette édition, l'association de la jeunesse autochtone de la commune de San Pedro est engagée à nos côtés pour l'organisation. Les kroumen hors de San Pedro ne cessent de nous envoyer des mots de félicitations et d'encouragement pour la réussite du festival.

Recevez – vous également des soutiens de la part des autorités administratives de la ville? Notamment des directions régionales des ministères de la culture et du tourisme?

Parlant des autorités administratives, nous irons bientôt leur présenter le projet. Il nous fallait travailler en comité afin d'avoir de la matière à proposer à nos autorités. Les ministères ont été saisis par voie officielle et nous avons eu des retours favorables. Nous allons travailler avec les directions régionales qui sont nos partenaires et conseillers techniques

La deuxième édition de BOLO CARNAVAL  se tiendra 10 au 13 novembre. Comment se prépare t-elle?

Elle se prépare bien mais avec beaucoup de pressions quand même car il faut trouver les moyens pour satisfaire le budget. Oui ! C’est un budget de plusieurs dizaines de millions. Mais je crois que les premiers moyens dont nous disposons c'est notre volonté de vouloir donner à San Pedro un carnaval digne de son rang. La structure FM LABEL initiatrice du carnaval utilise ses propres ressources pour organiser les préparatifs. Mais nous avons absolument besoin de soutien pour réussir le projet car un carnaval ça demande de gros moyens et nous en sommes conscients. Mais tant que vous attendrez les moyens pour démarrer, ce sera compliqué. Nous investissons ce que nous avons avant de tendre la main.

Que réservez-vous aux populations de la région de San Pedro à l'occasion de cette deuxième édition de Bollo Carnaval?

Un événement fédérateur. Ce sera la fête des communautés vivant à San Pedro autour de la culture Kroumen. Nous leur réservons 4 jours de festivités avec plusieurs activités dont une foire commerciale, un marathon, un concours miss Bollo, une conférence sur l'environnement, des concerts et bien de choses à découvrir. Cet événement est unique et jamais réalisé à San Pedro. La particularité du Bollo Carnaval est que toute la population est actrice et artisane de la fête. Chacun à sa place dans le carnaval et c'est formidable.

Quel est le thème retenu pour la présente édition?

« Protégeons notre environnement ». Ce qui fait du Bollo Carnaval à partir de cette édition, un événement écologique

Nous sommes au terme de notre entretien. Avez vous un message à l'endroit des autorités administratives, politiques, traditionnelles et aux populations de la région de San Pedro?

Bien merci déjà à votre plate forme d'informations, que je suis beaucoup pour être informé des activités de San Pedro. Aux autorités administratives, qu’elles nous encadrent pour être plus efficace. Aux hommes politiques mais aussi aux élus et cadre de la région. Je veux leur dire que je suis certes l'initiateur du carnaval de San Pedro mais en faire une institution relève de leur soutien. Nous aimons San Pedro qui nous a accueilli et qui a fait de nous ce nous sommes. Alors voulons en retour renvoyer l'ascenseur à ce magnifique  peuple Kroumen afin de l'aider à promouvoir sa culture et surtout vendre la destination San Pedro. Que le Bollo carnaval soit un prétexte de retrouvailles des fils et filles de la région pour parler développement et bien - être des populations. Aux operateurs économiques de la région aussi et surtout aux entreprises, c'est une opportunité d'affaire qui leur permettra de bénéficier d’une plus grande visibilité.


Charles HINE



Africactu.com


Source: Africactu.com

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés