Publicité

Rentrée littéraire 2019: les incontournables de la production africaine

Vendredi 23 Août 2019 / Natasha Appanah (haut gauche), Kouather Adimi (haut droite), Fatou Diome (bas gauche), Leonora Miano (bas droite) (photo-montage) © Pierre René-Worms, Hermance Triay, Léo Crespi, Yasuna Iman

Les premiers titres de la rentrée littéraire de l'automne 2019 ont commencé à faire leur apparition dans les rayons des librairies de France et de Navarre. On attend un total de 524 romans d’ici la fin octobre. L'Afrique est présente dans cette offre foisonnante, avec des oeuvres fortes signées par quelques-unes des plus remarquables auteures du continent.

Il n’y a pas de rentrée littéraire sans l’Afrique. La petite musique africaine qui s’est mise en marche avec l’attribution du prix Goncourt en 1921 au Guyanais René Maran pour son roman Batouala, véritable roman nègre (Albin Michel), a progressivement imposé le continent africain comme une source majeure d'inspiration pour l’imaginaire littéraire français, devenu désormais résolument multiculturel.


Le phénomène se confirme régulièrement. On a pu le constater l’année dernière encore, avec l’extraordinaire succès populaire rencontré par le beau roman du Franco-Sénégalais David Diop sur les tirailleurs. Frère d’âme (Seuil) a révélé un très grand écrivain qui a su magistralement transformer la fiction en un exercice de catharsis national, en faisant monter à la surface les secrets enfouis et douloureux de l’histoire franco-africaine commune.


Les rentrées littéraires se suivent et ne se ressemblent pas. L’échéance 2019 qui démarre ne verra peut-être pas émerger un nouveau David Diop car les têtes d’affiche de cette année littéraire africaine sont essentiellement des auteurs installés, dont le principal souci est moins de renouveler que d’approfondir leur sillon. Secrets de famille, mémoire, aspiration à la liberté, tels sont les principaux thèmes au cœur des livres des « quatre femmes puissantes » qui dominent la rentrée littéraire africaine 2019.


Le roman familial de Nathacha Appanah


La Franco-Mauricienne Nathacha Appanah est l’auteure d’une œuvre singulière composée d’une dizaine de livres. La romancière poursuit dans son nouveau roman très verlainien Le ciel par-dessus le toit son entreprise de destruction du mythe de la famille comme refuge et espace de régénérescence. Ce sixième roman sous la plume de cette auteure talentueuse raconte l’histoire d’une famille dysfonctionnelle, composée d’une mère célibataire et anxieuse, d’un fils qui se retrouve en prison à dix-sept ans et la sœur qui déteste la mère.

Avec son écriture où grâce et ironie cohabitent, Nathacha Appanah trace le chemin escarpé vers une possible réconciliation de ses protagonistes accablés sous le poids des émotions contradictoires et des souvenirs des traumatismes anciens. La perte de l’innocence sera le prix à payer pour le jeune Loup dont le monologue narrativisé ouvre ce roman qu’on lit d’une seule traite.

...Suite


Source:

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés