Publicité

Ouagadougou - 15éme édition du FILO : Un diplomate littéraire ivoirien pour promouvoir la paix et la lecture

Samedi 23 Novembre 2019 / Ouagadougou / 15éme édition du FILO : Un diplomate littéraire ivoirien pour promouvoir la paix et la lecture

Sous le thème ‘’Littérature et promotion de la paix et de la sécurité’’, la 15ème édition du FILO (Foire internationale du Livre de Ouagadougou), s’est ouverte, le mercredi 21 novembre 2019, au Pavillon Soleil levant du SIAO à Karpala de Ouagadougou – Burkina Faso, en présence de plusieurs autorités politiques, administratives, coutumières, des acteurs du livre et promoteurs culturels. A ce grand rendez-vous du livre, la Côte d’Ivoire est représentée par le diplomate littéraire, Patrick Krou, journaliste-écrivain, de l’égérie de la Maison d’édition Cercle Média ainsi que celle de l’édition Eburnie.

La paix étant la seconde religion de sa mère patrie, la Côte d’Ivoire, Patrick Krou s’est réjoui de sa participation à cette édition consacrée à la paix et à la lecture comme deux substrats essentiels pour consolider la sécurité sociale. « Le rôle de l’écrivain est indispensable dans la sauvegarde de la paix sociale. L’écrivain, tout comme le journaliste, doit être un acteur de paix, un vecteur pour lequel la sécurité de son pays et de ses concitoyens doit inlassablement conduire ou guider ses écrits. Nos différents Etats africains n’ont que faire des écrivains et journalistes s’ils sont des hypocondriaques pyromanes. Si l’écrivain ou le journaliste est la sentinelle de la société humaine, sa responsabilité en est la boussole », a indiqué le journaliste ivoirien, Patrick Krou.

Moumina Chériff Sy, Ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens combattants, par ailleurs, parrain de cette biennale de la lecture et du livre, a salué les organisateurs qui, dit-il, ont consenti d’énormes sacrifices pour la tenue de cette grande rencontre internationale du livre. Cette édition, souligne-t-il, est exaltante et sa mission est noble pour avoir opposé la littérature et la paix. Ce journaliste-écrivain burkinabè a déclaré que les écrivains dans les Etats africains et particulièrement du pays ‘’des hommes intègres’’ doivent produire des ouvrages pour contrer le terrorisme et les tentatives de déstabilisation. « C’est en cela que se définie la mission de l’écrivain burkinabé. C’est un pays qui s’est très tôt attaché à la littérature. La littérature occupe une place importante dans ce pays… », a confié Moumina Chériff Sy.  Quant à Dr Monique Ilboudo, invitée d’honneur du FILO, elle a traduit sa profonde gratitude aux organisateurs pour le choix porté sur sa personne. « Le thème sonne comme une interpellation des organisateurs jaloux de leur liberté », a révélé la première écrivaine romancière de la littérature burkinabè.

Le FILO se tient du 21 au 24 novembre 2019. Composée de plusieurs activités à savoir exposition-vente de livre, formation en technique d’écriture et d’animation, animation espace enfants, panels et conférences, rencontres littéraires, dédicaces et olympiades littéraires nationales, il mobilise trois espaces populaires de la capitale burkinabè, le SIAO, la Médiathèque municipale et l’Institut français de Ouagadougou.

Présent au FILO 2019, la Maison d’édition Cercle Média a lancé cette année une véritable offensive sur les évènements majeurs de promotion du livre notamment le Salon international du livre de jeunesse de Conakry - Guinée (6-10 novembre) et la FILDAK (Foire internationale du livre de Dakar, 21-24 novembre) ; avec dans ses valises son savoir-faire et ses productions littéraires, qui est renforcent la bibliographie ivoirienne.

Aminata Sawadogo depuis Ouagadougou


Africactu.com


Source: Africactu.com

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés