Publicité

Lutte contre l’échec scolaire : une université africaine propose une solution

Jeudi 13 Septembre 2018 / Une vue de la façade principale du restaurant-école ‘’A la Bella Pizza’’ de Yamoussoukro

L’échec scolaire, la problématique de l’hébergement en milieu scolaire (internat) et la question de l’inexistence des cantines. Ce sont, entre autres, les obstacles que rencontrent les élèves et étudiants en Afrique dans leurs formations.

Ces difficultés favorisent la baisse du niveau d’études tant secondaire que supérieur et leurs conséquences sont irréversibles sur le marché de l’emploi. L’UCLM (Université Charles Louis de…Montesquieu) d’Abidjan, Côte d’Ivoire, en collaboration avec le restaurant ‘’A la Bella Pizza’’ de Yamoussoukro, expérimente une solution à travers la distribution de 500 à 1000 plats à des élèves et étudiants de la capitale politique ivoirienne.

Cette information a été livrée à la presse par cette institution universitaire ivoirienne, au cours d’une conférence de presse, le vendredi 07 septembre 2018, dans les locaux dudit restaurant au quartier Dioulabougou, à Yamoussoukro. Pour cette rentrée scolaire et académique 2018-2019, ce restaurant-école s’ouvre une dimension sociale en permettant aux étudiants de l’UCLM en BTS Tourisme et Hôtellerie,  de servir à leurs pairs des plats équilibrés, de qualité et à moindre coût.

Au cours de la conférence sur le thème ‘’Le tourisme, un levier de développement intégral au cœur de la cité’’ qu’il a animée, le professeur Amoa Urbain, recteur de l’UCLM, a souligné que le développement du tourisme et de l’hôtellerie passe inéluctablement par la mise en place de sites d’expérimentation et de centres d’incubation pour la formation pratique des stagiaires de ce secteur. « Le développement touristique mise sur le développement personnel, prélude au développement humain, lui-même prélude au développement intégral. Quand on vient à Yamoussoukro, on doit venir manger dans un endroit sécurisé pour se divertir et non pour partir. Ce sont les pistes de réflexion que nous posons. Que nos villes  et communes aient des foyers, des centres culturels, des bibliothèques et un espace de la chefferie », a-t-il souhaité.

Présente avec une forte délégation, la Cour royale de la chefferie Akouè, propriétaire terrien du département de Yamoussoukro, de la voix de son porte-parole, Nanan Kouassi Yao Maurice, a salué la symbolique de cette cérémonie. « Aujourd’hui, le professeur Amoa Urbain vient sur ce site historique. Ce site situé à la lisière entre les villages de N’gokro et de Nanan (village situé au Corridor de Yamoussoukro). Je pense que le professeur est en harmonie avec les mânes des ancêtres. Cela va lui permettre de continuer le travail qu’il a commencé. Il a été le premier à venir à Yamoussoukro, en passant par la route des reines et des rois qu’il a créée, il est venu poser la première pierre de la maison des chefs traditionnels Akouè en face du cimetière d’Assabou en 2009. Amoa Urbain est au départ de la naissance de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire », a déclaré Nanan Kouassi Yao Maurice, Sg de la chefferie traditionnelle  de N’gokro. Et d’ajouter : «je pense que ce sont les mânes des ancêtres qui l’ont guidé ».

Le restaurant ‘’A la Bella Pizza’’ est géré par l’UCLM jusqu’en 2021. Il sera le signe tangible de la philosophie de cette université africaine, qui fait de l’alternance université-entreprise une réalité. 

Ce site est composé de quatre (4) ensembles à savoir un espace de détente, un espace VIP, un espace-enfant et un dernier espace avec deux composantes dont une bibliothèque et un dancing.

Patrick KROU, envoyé spécial à Yamoussoukro


Publicité

Source: Africactu.com

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés