Publicité

Sénégal - Macky Sall et sa fulgurante ascension politique

Lundi 11 Février 2019 / Macky Sall et sa fulgurante ascension politique

En lice pour un second mandat à l'élection présidentielle du 24 février 2019, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) a gravi les échelons de l'appareil d'Etat pour se hisser au sommet, à 51 ans.

En une décennie, il a été maire de Fatick (ville du centre), directeur général de la société nationale pétrolière, plusieurs fois ministre, puis député, Premier ministre et président de l'Assemblée nationale.

"Je n'ai jamais douté de moi"

Comment l'ingénieur géologue formé à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar et à l'Institut français du pétrole a-t-il fait une si fulgurante ascension en une dizaine d'années seulement ?

"Je n'ai jamais douté de moi", répond Macky Sall lors d'un forum sur la citoyenneté en 2017.

"Lorsque je suis entré en politique, je n'avais pas pour ambition d'être président de la République. Cette ambition, je l'ai eue lorsqu'on m'a imposé un combat à l'Assemblée nationale. Même étant Premier ministre, je n'y pensais pas", dit-il aux élèves et aux invités venus l'écouter à cette rencontre.

Macky Sall a été élu président de la République en 2012, avec le soutien de plusieurs personnalités des anciens régimes socialiste et libéral, deux courants politiques qui s'étaient succédé depuis l'indépendance (1960) à la tête du pays, sans jamais constituer une coalition jusque-là.

Parmi ces personnalités politiques figuraient Moustapha Niasse (actuel président de l'Assemblé nationale et ex-Premier ministre), Ousmane Tanor Dieng (actuel président du Haut Conseil des collectivités territoriales et ancien ministre d'Etat), Amath Dansokho (actuel ministre d'Etat), Idrissa Seck (candidat à la présidentielle du 24 février et ancien Premier ministre).

Au second tour, Macky Sall bat son ancien mentor Abdoulaye Wade, dont il était le directeur de campagne au scrutin précédent, en 2007. En effet, il avait rejoint le PDS, le parti de Wade, juste avant la première alternance en 2000.

Pour réussir sa vie, "il faut de la foi et de la lucidité. Le reste appartient à Dieu…" philosophe Macky Sall, musulman de confession, qui revendique son appartenance à la confrérie soufie des mourides.

Il est né le 11 décembre 1961 à Fatick de parents peuls, descendants, selon lui, d'une ancienne tribu guerrière du Fouta (nord).

"J'ai grandi à Fatick et à Foundiougne (centre), au gré des affectations de mon père qui travaillait au service régional de l'agriculture. Il était un agent de la catégorie la plus basse de la fonction publique", se souvient-il.


Publicité

Source:

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés