Publicité

FESPACO 2019 / Arantess de Bonalii, réalisateur du long métrage ‘’Hakili’’ : « Le Fespaco a été honnête en ne retenant pas mon film en compétition»

Lundi 11 Février 2019 / Arantess de Bonalii, réalisateur du long métrage ‘’Hakili’’

Le projet initial était intitulé ‘’Nangama’’. Il avait concentré toutes les chances de la Côte d’Ivoire pour décrocher l’Etalon d’or du Yennenga au Fespaco 2017. Malheureusement, le long métrage déjà inscrit, avait été retiré avant la proclamation de la sélection officielle de l’édition 2017, car n’étant pas finalisé. C’est le même film qui a été proposé cette année sous le titre ‘’Hakili’’. « Le Fespaco a estimé que le film était de belle facture. Et comme il ne pouvait pas être retenu en compétition, le jury a souhaité qu’il soit projeté hors compétition », a confié Arantess de Bonalii réalisateur, à Africactu.com. Le cinéaste qui prépare activement la sortie du film en France, a estimé que « le Fespaco a été honnête en ne retenant pas son film en compétition ». Et d’expliquer : « La règle est claire, un même film ne peut pas participer à deux éditions du Fespaco ».  Malgré son retrait en 2017 et le changement de nom de ‘’Nangama’’ à ‘’Hakili’’, il était difficile d’accepter la production pour la course aux Etalons. « C’est le même synopsis, le même réalisateur et les mêmes acteurs », a-t-il estimé.

Pourtant, il a précisé que le changement de nom ne sous-entendait aucune volonté de duper le jury du Fespaco. Mais, pour éviter une certaine confusion. « Nous étions à un festival au Maroc où le film ‘’Andagaman’’ de Roger Gnonan M’Balla produit il y a 20 ans, a été projeté la veille et le mien ‘’Nangama'’, le lendemain. Il y a eu beaucoup d’amalgame. En plus de la ressemblance des titres, ce sont des films historiques et bien que les noms soient dans différentes langues locales, leurs sens se rapprochent. Comme mon film n’était pas sorti officiellement, j’ai préféré changé de titre », a-t-il expliqué. Celui qui a été membre du jury pour les séries télévisées au Fespaco 2017, pense que c’est dans cette catégorie que le pays a toutes ses chances de remporter un prix. La Côte d’Ivoire totalise trois productions retenues dans cette catégorie. Il s’agit de ‘’Bamako’’ de Jean Noël Bah, ‘’Les coups de la vie’’ d’Alain Guikou et ‘’Blog’’ d’Akré Loba Diby. 

Le cinquantenaire du Fespaco se tiendra du 23 février au 2 mars à Ouagadougou au Burkina Faso et la Côte d’Ivoire sera présente avec 10 réalisations.

Sanou A.


Publicité

Source: Africactu.com

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés