Publicité

Le candidat à la présidence, Sissoco Embalo accuse la CEDEAO d'ingérence en Guinée-Bissau

Lundi 11 Novembre 2019 / Umaro Sissoco Embalo, ancien PM Guinée Bissau

Le candidat à la présidence du Mouvement pour l'Alternative Démocratique (Madem-G15), Umaro Sissoco Embalo, a déclaré que le communiqué publié par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), lors du sommet des chefs d'Etat tenu au Niger le vendredi 8 novembre, est une honte, non seulement au Président José Mario Vaz, mais à l'échelle nationale.

M. Embalo a exprimé son indignation lors d'un rassemblement populaire à Ondame, dans la région de Biombo, après avoir conseillé à José Mario Vaz de quitter la course présidentielle et de le soutenir, car "la chaîne de commandement de la Jomav a déraillé".

Selon lui, la souveraineté guinéenne risquait d'être violée, car la CEDEAO adopte une position préjudiciable à la situation de la Guinée-Bissau, contrairement à ce qu'elle fait dans d'autres États membres comme la Guinée-Conakry "où des civils sont tués dans la rue".

L'homme politique estime que le bureau du procureur général et la Cour suprême ne devaient pas rester silencieux face à l'ingérence de la CEDEAO dans les affaires intérieures de l'Etat et à la violation totale de la Constitution de la République de Guinée-Bissau.

Il a tout de même assuré qu'en dépit de la décision de la CEDEAO, José Mario Vaz ne sera pas lésé par qui que ce soit.

Le candidat du Madem G-15 s'est aussi pris à Domingos Simoes Pereira (candidat à la présidence du parti au pouvoir) qu'il a accusé d'inciter à la discorde entre Guinéens.

Pour terminer, M. Embalo a salué la décision de Faustino Fudut Imbali de démissionner de son poste de Premier ministre.


Publicité

Source:

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés