Publicité

Coronavirus en Afrique : l'âge des populations et le climat à l'origine des faibles contaminations

Mercredi 30 Septembre 2020 / Coronavirus en Afrique : l'âge des populations et le climat à l'origine des faibles contaminations

Des populations plus jeunes, moins denses ainsi que des climats chauds et humides sont cités comme les principales raisons pour lesquelles l'Afrique a été épargnée par l'augmentation des cas de coronavirus.

Alors que l'Europe et les Amériques sont confrontées à un nombre élevé de cas, les infections ont diminué dans de nombreux pays africains.

Outre les facteurs sociaux et environnementaux en faveur du continent, l'Organisation mondiale de la santé a salué l'action "décisive" des nations africaines.

Toutefois, certains pays voient encore le nombre de cas augmenter.

Le premier cas de coronavirus en Afrique enregistré en Egypte

Un million de cas de coronavirus enregistrés en Afrique

Selon l'OMS, au cours des quatre dernières semaines en Afrique, 77 147 cas ont été enregistrés, contre 131 647 au cours des quatre semaines précédentes.

"L'Afrique n'a pas connu une propagation exponentielle de Covid-19 comme beaucoup le craignaient au départ", a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l'OMS pour l'Afrique.

"La tendance à la baisse que nous avons observée en Afrique au cours des deux derniers mois est sans aucun doute un développement positif et témoigne des mesures de santé publique énergiques et décisives prises par les gouvernements de la région", a-t-elle déclaré.

Dans une déclaration, l'OMS a indiqué qu'un "mélange de facteurs socio-écologiques tels que la faible densité et la mobilité de la population, le climat chaud et humide, le groupe d'âge inférieur" étaient les facteurs les plus susceptibles d'être à l'origine de ce déclin.

Les derniers chiffres montrent que près de 1,5 million de personnes en Afrique ont été confirmées comme ayant contracté le coronavirus, avec environ 35 000 décès.

Les États-Unis - le pays le plus touché au monde - ont connu près de sept millions de cas et plus de 200 000 décès.

Le faible niveau de dépistage reste préoccupant en Afrique, une poignée de pays étant responsables de la majeure partie des tests effectués.

L'OMS exhorte les pays africains à maintenir les mesures de santé publique et met en garde contre tout relâchement, la Côte d'Ivoire et le Cameroun allant à l'inverse de la tendance actuelle avec une légère augmentation des cas dans ces deux pays.


Publicité

Source: bbc

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés