Publicité

Affaire des biens mal acquis : Téodorin Obiang perd un nouveau procès contre la France

Mercredi 16 Décembre 2020 / Téodorin Obiang perd un nouveau procès contre la France

Après avoir été condamné par la cour d’appel de Paris, Teodorin Obiang, fils du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, perd son procès devant la CIJ. La juridiction onusienne a tranché en faveur de la France dans l’affaire des biens mal acquis qui oppose Malabo à Paris.

« L’immeuble du 42, avenue Foch à Paris n'a jamais acquis le statut de mission diplomatique de la République de Guinée équatoriale en République française ». C’est là le verdict de la Cour internationale de justice (CIJ) qui a tranché en faveur de la France dans le procès qui l'oppose à la Guinée Equatoriale dans le cadre de l’Affaire des biens mal acquis.

Un autre échec judiciaire prononcé contre Teodorin Obiang, fils du président Teodoro Obiang Nguema. En effet, celui qui occupe aussi le poste de vice-président de Guinée équatoriale, a écopé en février d’une condamnation de trois ans de prison avec sursis et 30 millions d'euros d'amende pour s'être frauduleusement bâti un patrimoine considérable en France.

Rappelons que dans le cadre du procès à la CIJ, c'est Malabo qui avait porté plainte à Paris après que la police française ait organisé une perquisition en 2012 dans l’une de propriétés de luxe de Teodorin Obiang.

Lors de cette opération, les autorités françaises avaient saisi la propriété en question d'une valeur de 107 millions d'euros ainsi que plusieurs autres biens. Un acte jugé illégal par les autorités équato-guinéennes, qui n’avaient pas tardé à saisir la plus haute juridiction onusienne. Mais, Paris a toujours contesté cette version, déclarant qu'il s'agit d’une résidence privée acquise par Teodorin Obiang acquise avec les biens publics de son pays.


Vanessa Ngono Atangana


Publicité

Source: Agence Ecofin

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés