Publicité

RDC - Dans les mines d’or, enfants et femmes s’épuisent à trouver « le bon filon »

Jeudi 14 Octobre 2021 / Dans les mines d’or de RDC, enfants et femmes s’épuisent à trouver « le bon filon »

Le faible cadre réglementaire ne permet pas de protéger les orpailleurs artisanaux qui opèrent sur des concessions cédées par l’Etat congolais à des sociétés étrangères.

Espoir N. ne sait plus depuis combien de temps il travaille à la mine d’or de Kadumwa, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). La faute à ces journées qui s’étalent du lever au coucher du soleil. A un rythme effréné, le dos chargé de sacs de terre, l’adolescent dévale les pentes sablonneuses de la mine. A 2 000 mètres d’altitude, il lui faut emprunter les travées instables qui surplombent les puits, avant de terminer sa course en contrebas, à la « piscine », là où le sable est lessivé pour faire émerger les pépites d’or.

Espoir N. affirme avoir 18 ans mais en paraît dix de plus. « Un jour, dit-il, je quitterai Kadumwa. Il faut juste que je trouve le bon filon. » Dans le meilleur des cas, l’adolescent gagne quotidiennement 40 000 francs congolais (17 euros). Comme lui, plus de cinq mille personnes travaillent, à la seule force de leurs bras, autour des 600 puits de cette mine artisanale, située à Luhwindja, dans la province du Sud-Kivu.

Même les policiers viennent ici chercher fortune. Ce jour-là, ils sont deux. « Ils n’ont rien à faire ici ! », vocifère en les apercevant Amos Chungulira, le « vice-président » des creuseurs, chargé également des « ressources humaines ». Cet homme sec et énergique ne craint pas les agents armés venus « racketter » les mineurs. « Ils doivent nous quitter sans conditions ! On ne veut pas de problèmes ici », lance-t-il à ses subalternes, depuis son bureau lugubre planté au cœur du carré minier. Les policiers finissent par rebrousser chemin, sans mot dire.

...Suite

Publicité

Source: LeMonde

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés