Publicité

Athlétisme : Caster Semenya "je refuse de laisser World Athletics me droguer ou m'empêcher d'être qui je suis".

Mardi 15 Septembre 2020 / Caster Semenya

Caster Semenya perd son recours devant le Tribunal fédéral suisse contre la restriction des niveaux de testostérone chez les athlètes.

L'instance dirigeante de l'athlétisme mondial a introduit une règle selon laquelle les athlètes présentant des différences de développement sexuel (DSD) doivent soit prendre des médicaments pour pouvoir participer aux épreuves d'athlétisme de 400m au mile, soit changer de distance.

Les athlètes présentant un DSD ont des niveaux de testostérone naturelle plus élevés, ce qui, selon World Athletics, leur donne un avantage compétitif.

""Je refuse de laisser World Athletics me droguer ou m'empêcher d'être qui je suis. Les athlètes féminines ou mettre en danger notre santé uniquement en raison de nos capacités naturelles place World Athletics du mauvais côté de l'histoire", dénonce Semenya.

La Sud-africaine n'est pas autorisée à participer à des épreuves entre 400 m et 1000m sans prendre de médicaments réduisant le taux de testostérone, suite à un changement de règle en 2019 par l'organisme directeur World Athletics.

"Je suis très déçue", a déclaré Caster Semanya, 29 ans.

"Je continuerai à me battre pour les droits humains des athlètes féminines, tant sur la piste que hors piste, jusqu'à ce que nous puissions toutes courir librement comme nous sommes nées », dit-elle.

"Je sais ce qui est juste et je ferai tout ce que je peux pour protéger les droits humains fondamentaux, pour les jeunes filles du monde entier", ajoute-t-elle.

Le Tribunal arbitral du sport a rejeté l'année dernière un recours de Semenya contre cette règle.

La Cour suprême suisse a ensuite suspendu temporairement la décision, avant de revenir plus tard sur sa décision.

Cela signifie que Semenya, qui a remporté l'or olympique dans le 800 m en 2012 et 2016, a manqué la chance de défendre son titre mondial dans le 800 m à Doha l'année dernière, après avoir échoué dans sa tentative d'empêcher le changement de règle de l'organe directeur.

Semenya "étudie maintenant toutes ses options, tant au niveau international que national".



Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés