Publicité

France - Arts : les identités contemporaines de la Côte d'Ivoire révélées

Jeudi 07 Juillet 2022 / L'artiste Jacobleu devant ses œuvres. © Lorenz Florizoone

Huit artistes, d’horizons divers, ont exposé début juin dans l’écrin du 24 Beaubourg à Paris leurs œuvres autour du thème des « identités contemporaines ivoiriennes ». Tout un programme !

C'était une première et une fierté tant pour les organisateurs que pour les visiteurs venus voir l'exposition « Identités contemporaines de la Côte d'Ivoire », qui s'est tenue au 24 Beaubourg à Paris début juin. Larges sourires et regards émerveillés, Mariam Martin Djinko et sa fille, Océane, viennent tout juste d'achever la visite dans ce lieu d'exception situé en plein cœur de Paris. Elles ont – pour l'occasion – fait quelques kilomètres depuis la banlieue parisienne pour admirer les œuvres de huit artistes ivoiriens, Aboudia, Jacobleu, Armand Boua, Obou, Alberto, Jean-Servais Somian, Lafalaise Dion ou encore David Josué, soigneusement sélectionnés par la fondation privée BJKD (Bénédicte Janine Kacou Diagou, directrice générale du groupe de bancassurance NSIA ) avec, comme question sous-jacente, l'exploration des identités dans un pays riche d'histoires, d'us et coutumes et en perpétuelle mutation.


« J'ai beaucoup apprécié les œuvres de Lafalaise Dion », commente, conquise, la mère de famille d'origine ivoirienne et décoratrice d'intérieur. « C'est très inspirant pour mon domaine d'activité. La décoration, aujourd'hui, que ce soit l'ameublement ou les œuvres d'art, est très ouverte à ce qui se passe sur le continent, dit-elle. Je suis contente de voir des artistes ivoiriens exposés à l'international. » Océane, jeune métisse de 14 ans, est déjà initiée à l'art, par l'école un peu, mais de plus en plus par des événements comme celui-ci, dont l'un des objectifs affichés est aussi d'attirer la diaspora ivoirienne. « Ces artistes sont tous talentueux et originaux », confie la jeune fille très lookée, encore éblouie.


Des artistes qui assument une singularité identitaire

Et pourtant, quel vaste sujet que celui des identités contemporaines de la Côte d'Ivoire ! Dans le mouvement global du marché de l'art actuel, il est parfois difficile de prendre le temps d'examiner en profondeur les apports des artistes dans un contexte donné. « De plus en plus d'artistes africains en général, et ivoiriens de façon plus spécifique, commencent à avoir une certaine visibilité à l'international. Sauf que ce sont des individualités, explique Jacobleu, tout à la fois artiste pluridisciplinaire et commissaire de l'exposition. « L'idée était de montrer aux gens les œuvres d'artistes qui travaillent sur des thématiques assez différentes et des supports variés mais qui se rejoignent sur le thème de l'identité culturelle. Nous avons également en commun cette vision contemporaine de notre art », souligne Jacobleu, dont les œuvres saturées de bleu, rouge ou jaune happent immédiatement l'œil du visiteur.


L'artiste appartient à une génération qui s'inspire de la vie sociale pour créer des œuvres qui reflètent les réalités culturelles de la Côte d'Ivoire et parfois, plus largement, celles du continent africain. Originaire de l'ouest montagneux du pays d'Houphouët-Boigny, Jacobleu mixe peinture, pastel et collages pour raconter dans de grands formats des scènes de vie en groupe. Ainsi, il ne cesse d'explorer les mouvements de danses, très importants dans pratiquement toutes les ethnies, avec des sens parfois cachés, notamment chez les Dan, où se pratiquent toujours certaines initiations qui incluent l'apprentissage de la danse. Le masque dan, l'un des symboles de ce peuple de l'Ouest ivoirien, est un élément central de ses tableaux, reconnaissables, grâce à l'usage des couleurs fortes, dont le bleu, et le travail des silhouettes, qui sont autant de manifestations des identités ivoiriennes dans un pays riche de plus de 60 ethnies. « Dans le Nord, chez les Sénoufo, il y a un attachement particulier à tout ce qui est mystique. Vers le sud-ouest, les Abidji sont très attachés à leurs valeurs coutumières, jusqu'à présent ils perpétuent la tradition du dipri, avec une cérémonie durant laquelle des hommes se tranchent le corps à coups de couteau pour prouver leurs pouvoirs mystiques », énumère Jacobleu. « Sans oublier, le peuple dan, chez lequel on retrouve ces croyances dans le mysticisme », déroule-t-il.

...Suite

Arts : les identités contemporaines de la Côte d'Ivoire révélées


Source: Arts : les identités contemporaines de la Côte d'Ivoire révélées

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés