Publicité

Mali - L’avenir en pointillé des casques bleus

Jeudi 12 Mai 2022 / Le renouvellement du mandat de la force internationale déployée depuis 2013 pour protéger les populations civiles des violences commises par les groupes armés doit être discuté fin juin à l’ONU.

Le renouvellement du mandat de la force internationale déployée depuis 2013 pour protéger les populations civiles des violences commises par les groupes armés doit être discuté fin juin à l’ONU.

L’annonce, lundi 2 mai, par les autorités de transition maliennes, de la rupture des accords de défense signés avec Paris a eu l’effet d’un coup de semonce. « La France est virée, nous sommes la prochaine cible », confiait, le lendemain, un membre de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Le renouvellement du mandat de la force internationale déployée depuis 2013 pour protéger les populations civiles des violences commises par les groupes armés doit être discuté fin juin à l’ONU. D’ici là, les quelque 14 000 soldats, policiers et civils qui la composent redoutent de devenir les nouveaux « boucs émissaires de Bamako », selon la même source.

Un grand rassemblement « pour dire non au renouvellement du contrat de la Minusma » et « soutenir les opérations des FAMa [forces armées maliennes] » est prévu dans la capitale malienne, le 13 mai, à l’initiative du Collectif pour la défense des militaires (CDM). L’association, réputée proche de la junte au pouvoir, avait déjà été un des fers de lance des manifestations contre la présence de la force antiterroriste française « Barkhane ».

Prise à partie dans l’opinion, la Minusma a également vu se réduire ses conditions d’accès au terrain ces derniers mois. Depuis le début de l’année, chaque patrouille aérienne et terrestre est soumise à la délivrance, par Bamako, d’une autorisation spécifique qui doit être réclamée entre quarante-huit heures et soixante-douze heures à l’avance. Auparavant, une autorisation mensuelle suffisait, valable pour toutes les patrouilles.

...Suite

Publicité

Source: LeMonde

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés