Publicité

Angola - Privatisation de la société pétrolière Sonangol et la compagnie de diamants Endiama, d’ici 2027

Mardi 06 Septembre 2022 / L’Angola veut privatiser la société pétrolière Sonangol et la compagnie de diamants Endiama, d’ici 2027

Après avoir cédé les parts de l’Etat dans 92 petites et moyennes entreprises, l’Angola s’apprête à privatiser les deux principaux fleurons de son économie.

L’Angola prévoit d’achever la cession des participations de l’Etat dans la compagnie pétrolière nationale Sonangol et la compagnie de diamants Endiama d’ici 2027, a rapporté l’agence Bloomberg, ce vendredi 2 septembre, citant un dirigeant de l’agence gouvernementale chargée de la gestion des actifs de l’Etat.

« Nous ne savons pas si Sonangol sera privatisée en 2023, 2024 ou 2025. Ce que je peux garantir, c'est que si le marché est prêt, Sonangol et Endiama seront privatisées au cours du mandat de cinq ans du nouveau gouvernement », a déclaré le président de l'Institut de gestion des actifs et des participations de l'Etat (IGAPE), Patricio Vilar (photo).

Le président angolais, Joao Lourenço, qui s’est offert un second mandat de cinq ans après la victoire de son parti aux élections législatives tenues le mercredi 24 août, a promis de poursuivre son programme de réformes économiques salué par les bailleurs de fonds internationaux, pour diversifier l'économie, attirer les investissements étrangers et créer des emplois.

Véritables fleurons de l’économie angolaise, Sonangol et Endiama faisaient partie des 195 entreprises publiques que le gouvernement avait prévu de privatiser entre 2019 et 2022, dans le cadre d’un vaste programme de désengagement de l’Etat du secteur productif. La covid-19 a cependant retardé la mise en œuvre de ce programme, et le nombre d’actifs à céder a été entre-temps ramené à 178.

Depuis le lancement du programme de privatisation en 2018, l’Etat angolais a cédé ses participations dans 92 actifs, essentiellement des petites et moyennes entreprises opérant dans le secteur industriel et des exploitations agricoles, engrangeant au passage 1,25 milliard de dollars.


Publicité

Source:

Publicité

Dans la même catégorie

Suivez nous sur facebook



Publicité

Contacts: Cote d'Ivoire: +22552823232 / Ghana: +233265648476 / Email: contact@africactu.com

Africactu.com © 2016 Tous droits réservés